Consultation citoyenne - Comment favoriser l'accès au droit pour lutter contre les injustices ?

Consultation initiée par :
  • Conseil national des barreaux
  • Date de lancement :
  • Jours restants : 35
  • Participants : 5 355

Notre objectif de votes

: 19 693 sur 100 000 votes (20%)

Plus les propositions recevront de votes, plus celles-ci auront le potentiel de déboucher sur des actions concrètes.

L'accès au droit comme moyen de lutter contre les injustices.

Comment participer à la consultation ?

Nous sommes convaincus que chacun peut contribuer à son échelle au bien commun. C’est pourquoi nous faisons appel aux idées et opinions de milliers de citoyens dans le cadre de nos consultations.

Soumettre une proposition

Faites découvrir vos idées au plus grand nombre. Chaque proposition sera étudiée avant d’être soumise au vote citoyen.

Réagir aux propositions

Si les propositions définissent les enjeux de la consultation, exprimez votre opinion pour nous aider à identifier les idées qui doivent être traitées en priorité.

Je vote

Départager les propositions les plus controversées

Ces propositions citoyennes ont reçu autant de votes favorables que défavorables.

Je départage

Voter sur les propositions les plus populaires

Ces propositions citoyennes ont reçu le plus de votes favorables.

Je vote

Partager la consultation

Vos amis ont des idées et un avis qui méritent d’être entendus eux aussi. Donnez plus de portée à cette consultation en la diffusant à votre échelle et à votre façon.

Pourquoi cette consultation ?

Pour quelles raisons cette consultation a-t-elle été lancée ? Quels sont les enjeux ? Qui est à l'initiative ?

En savoir plusOuverture dans un nouvel onglet

Quels sont les temps forts de cette consultation ?

  • Consultation citoyenne
    janvier 2022

    Toutes nos consultations commencent par un appel aux idées et votes citoyens.

  • Résultats
    Mars 2022

    Nous publions les idées prioritaires issues de vos propositions.

  • Passage à l’action
    Printemps 2022

    Les décideurs publics sont interpellés sur la base des priorités citoyennes.